Cyrano de Boudou, Damien Luce

Je le dis, je le confesse, j’ai choisi ce livre à la bibliothèque seulement pour son titre. Seulement pour la moitié de son titre.

Cyrano.

Cyrano. Cyrano de Bergerac. Mon merveilleux, mon fantasque, mon fantastique, mon immense Cyrano. Ce livre de chevet qui m’accompagne partout, tout le temps. Relu chaque année avec avidité, avec passion, avec émotion. Avec panache.

J’ai donc sauté sur ce livre. Et Dieu ! Que j’ai bien fait !

L’action prend place en 1913, lors de la millième représentation de Cyrano. Celle-ci est un succès, malgré le trou de mémoire de l’acteur principal Le Bargy…il faut dire qu’Auguste, le souffleur, s’est endormi !

Le héros de cette histoire, c’est Auguste. Un homme passionné par Cyrano de Bergerac, tout en étant illettré. Un homme timide, à l’histoire un peu triste, un peu solitaire, qui pourtant a un alter ego, celui qui ose, celui qui fait rire et qui porte, lui aussi « un appendice nasale », rouge cette fois : son jumeau, Boudou.

Dans ce roman, on croise toute une galerie de personnages, des plus illustres (Sarah Bernardht, Edmond Rostand) au plus étonnants (Louis Jouvet, Simon le taciturne…) dans la période de la Belle Epoque, juste avant que n’éclate la guerre.

C’est poétique, c’est émouvant, c’est plein de tendresse et de magie, c’est très bien écrit, c’est juste une petite pépite à déguster. Juste après avoir lu le vrai Cyrano, bien sûr.

 » Ayant déjeuné d’une pomme et d’un quignon de pain, Auguste gagne son bureau. Ce lieu de travail est en plein air, dans un coin de la place des Vosges. Auguste ne s’y rend que les jours de beau temps. Il a besoin de bleu au dessus de lui pour travailler. « Mon bleu de travail », dit-il souvent. C’est là que, des heures durant, il perfectionne son art, en compagnie de M. Parpadou. M. Parpadou est un pantin de bois, de trente centimètres, pendu à quatre fils et tiré à quatre épingles. On a toujours besoin d’un plus petit que soi, n’est ce pas? »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s