Le roman de l’été, Nicolas Fargues

A tout seigneur, tout honneur : j’ai commencé par lire ce livre, je commence donc mes chroniques « lectures d’été » par lui !

Je l’ai choisi sur les rayonnages de la bibliothèque parce que le titre me parlait, que j’avais envie de légèreté et de détente, qu’il n’y avait pas de quatrième de couverture, et qu’il me semblait donc attirant.

De quoi parle-t-il donc? D’été, un peu. De roman, pas trop.

Situons le contexte : l’action prend place dans le Cotentin, dans une ville imaginaire, Vatenville, pas loin d’une usine de retraitement de déchets nucléaires. On y suit plusieurs personnages. Il y a John, 55 ans, fraîchement retraité, divorcé, qui vient habiter la maison de son père (peintre) décédé. Il rêve d’écrire un roman mais n’en connait pas encore le sujet, ni le style….Il y a sa fille, Mary, empêtrée dans une relation d’amour à sens unique ou presque, et qui lui annonce venir le voir avec une amie italienne croisée sur un bateau grec. Il y a le voisin, Jean, qui rêve de percer une ouverture dans son mur de salle à manger, pour avoir vue sur la mer…mais il faut pour cela avoir l’aval de John. Il y en a d’autres encore…

Tout ce petit monde se croise, les malentendus et les quiproquos se créent…mais au fond, malgré tous les liens qui nous unissent aux autres, n’est on pas fondamentalement égoïste et seul au monde?

Autant le dire tout de suite, je n’adhère pas à cette vision si noire et pessimiste de l’humanité, et de l’être humain en général. Le fond du roman est bien trop amer pour moi. Je trouve que le début commençait fort, avec humour, avec de bons mots, avec des réflexions profondes également sur l’écriture, sur le but d’écrire…et puis tout s’amenuise, et finit en eau de boudin. J’ai été très déçue par la fin du roman. A mes yeux, cela manque de profondeur, d’histoire, d’intrigue.

En bref, cela ne restera pas dans la liste de mes meilleures lectures ! Au suivant !

Batman !

Lorsque des amoureux de comics, un peu geek, un peu grands enfants, décident d’avoir un enfant, ça donne un merveilleux petit garçon prénommé Eliott né en juillet !

Il fallait bien saluer son arrivée avec une cousette à la hauteur de la passion de ses parents !

20160612_180246

Mais qu’est ce que donc il peut bien se cacher dans ce tote bag? 

Eh bien tout d’abord, note que le tote bag est décoré avec des minions, pour la plupart déguisé en super héros et un mangeant un gâteau… rapport à la maman qui aime beaucoup les minions et la cuisine !

Mais le tote, il est aussi réversible…. BATMAN ! Comme ça, si le papa, les minions ne lui plaisent pas, il peut le retourner !

Revenons au contenu du sac… il y a tout d’abord une couverture. Une couverture, que dis je? …

… une BAT couverture !!!!!!

Je suis trop fière de ma couverture, qui a des onglets ! Grande première pour moi !

Ensuite, dans le sac il y a….

un BAT bavoir, avec cape intégrée !

Et enfin…. ce sac est aussi la tanière de…

…SUPER LOULOUP !

Comme tu peux le voir je me suis bien amusée !

Le tissu Batman et la polaire viennent de chez Self Tissus. L’éponge, les tissus bleus, le tissu doudou et le minion thermocollant viennent de chez Mondial Tissus. Les tissus des capes viennent de mon stock. Le ruban Minions vient de A little mercerie. 

Le patron du loup est celui du premier livre de Laetitia Gheno. 

Bienvenue à toi Eliott et surtout BON COURAGE pour supporter tes parents !

 

Premier tricot !

Je t’en avais parlé il y a un petit moment déjà, de mon tout premier tricot…. eh bien ça y est ! Tu vas le voir !  EN VRAI !

Tu es prêt(e)?

Attention….

TIN DIIIIIIIIIIN !

20160522_163825

On est bien d’accord, ce n’est pas le tricot du siècle.  Mais qu’est ce que je suis fière de moi quand même !

En plus je me suis trompée de point ( eh oui, au lieu de faire un point jersey j’ai fait un truc bizarre… il s’avère que je ne savais pas faire les mailles endroit, en fait, mais que je leur faisais faire un demi tour. Bref) mais comme j’ai tout tricoté de la même manière, ça ne choque pas. Trop.

Et donc cette petite robe, bien évidemment, n’est pas pour moi ! Elle est pour la petite Coralie, notre petite cousine, née toute fin juin! Sa maman est une tricoteuse hors pair et j’ai donc voulu lui offrir mon premier tricot  (avec tous ses petits défauts…). Florence,  j’espère que tu ne m’en veux pas trop !

J’ai accompagné cette robe d’un bloomer en 3 mois d’après le tutoriel de Galex la fée , d’un hochet-anneau de dentition d’après le tutoriel de Range tes jouets et d’un bavoir top classe avec dentelle et ruban !

20160522_162719

Tu as deja vu le deuxième défi tricotesque dans lequel je m’étais lancée -bien plus long et compliqué pour la débutante que je suis ! Maintenant quel projet vais je poursuivre ?

Et toi, tu tricotes cet été ?

Le secret de la Manufacture de chaussettes inusables, Annie Barrows

Rien que le titre est un poème !

téléchargement

Peut être te dit il quelque chose ?  C’est bel et bien le second roman de l’une des deux auteures du « Cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates » que j’avais beaucoup aimé !

Ce second roman est agréable à lire, mais moins savoureux que le premier. L’histoire prend place dans les années 30 aux États Unis et…. il m’a manqué quelques notions d’Histoire américaine pour bien me repérer  (Guerre de Sécession,  Crack boursier, Prohibition, Création du syndicalisme, sont quelques uns des éléments qui apparaissent dans ce roman).

Je disais donc : dans les années 30, à Macedonia, Layla Beck est envoyée pour écrire l’histoire de la ville pour son 150eme anniversaire. Elle va être hébergée dans une pension de famille, chez les Romeyn,  où regne une aura de mystère. La petite Willa, 12 ans, va enquêter sur ces secrets, et sur la surprenante Layla…

On retrouve une part épistolaire, plusieurs narrateurs, et cette ambiance toute particulière d’une ville du Sud en été…

Je trouve l’histoire un peu trop prévisible, néanmoins c’est une agréable lecture de vacances !

Et toi, tu lis quoi cet été ?