Cadeau de naissance #5

L’une de mes collègues vient d’accueillir une petite Lénie il y a quelques semaines.

L’occasion pour moi d’effectuer une petite cousette !

Inspirée une fois de plus par Pinterest, j’ai décidé de donner une nouvelle vie à la girafe Sophie !

Voici l’épingle d’origine :

2bec0966816c6f9d95f338ccc6844105

 

Et ma réalisation !

Un bavoir, un doudou, le tout dans une petite paniette !

Oui, euh, bon….faut que je m’améliore en photos…

Qu’en dis tu? Et toi, que fabriques tu pour les nouveaux nés?

Retrouve les autres créations des Pinterest addicts ici !

107056772

Liebster awards

J’ai été taggée. Oui, oui, taggée par la rédactrice du blog « Faites la moue pas la gueule » que je connais bien par ailleurs, et qui m’a donc « nominée » pour répondre à quelques questions sur moi-même !

Je vais donc ma foi me soumettre à cette demande !

11 anecdotes sur moi…

  • Avant de devenir assistante de service social, j’ai eu une licence de droit et sciences politiques.
  • J’ai pratiqué la danse classique pendant 11 ans, puis la danse contemporaine pendant 5 ans.
  • J’ai grandi avec des chats, et je ne peux pas imaginer vivre sans chat.
  • J’ai joué le Président dans une pièce de théâtre quand j’avais 17 ans. Et j’utilisais l’arme atomique pour faire exploser un oeuf.
  • J’ai peur des souris et des rats.
  • Je déteste le poisson, les crustacés et tout ce qui vient de l’eau en général.
  • Ma pâtisserie préférée est la tarte au citron.
  • J’ai travaillé comme femme de ménage dans un supermarché pendant 5 étés.
  • J’ai travaillé comme guide touristique dans une villa gallo-romaine à Andilly en Bassigny en Haute-Marne. Je sais donc dire tuile, charpentier, thermes en anglais. Ce qui n’est pas très utile dans la vie de tous les jours.
  • Quand j’étais petite, j’ai réalisé la scène de la Nativité avec mes barbies et leur licorne pour la raconter à mes cousines.
  • Je n’ai absolument pas la main verte. Toutes les plantes meurent avec moi…

Les questions…

  1. Quelle est ton activité préférée ? La couture, of course. Mais manger, c’est bien aussi !
  2. Es-tu plutôt du soir ou du matin ? Complètement du matin. Au taquet dès le pied posé au sol ! Contrairement à mon mari.
  3. Quelle est ta recette préférée ? celle de la tarte aux poireaux !
  4. Pourquoi as-tu ouvert ton blog ? Parce que j’avais envie de partager ma passion de la couture et parce que je voulais « rencontrer » de chouettes personnes.
  5. Quels sont tes projets prioritaires sur ta « to do » liste ? Deux cadeaux de naissance, un sac à sacs et un sac à pain.
  6. Quelle est la chose dont tu es la plus fière ? Avoir osé prendre la main du garçon qui me plaisait dans un bus à Rome…on s’est marié  sept ans plus tard…
  7. Quelle est ta couleur préférée ? Le orange !  Et les couleurs chaudes en général.
  8. Quel est ton plus vilain défaut ? Je suis trop émotive.
  9. Tu pars seule sur une île, qu’emportes-tu ? Un maillot de bains !
  10. Y-a-t-il une activité que tu ne pratiques pas et qui te tente ? J’aimerais apprendre le tricot !
  11. Ton vœux le plus important pour 2016 ? Être heureuse.

Il paraît que je dois nommer 11 blogs…comme je n’en connais pas 11 je vais nommer :

Let’s talk about Fleur

– Les carnets de MaMi

– Une petite souris dans mon labo

A vous de nous donner onze anecdotes sur vous et de répondre aux questions suivantes :

  1. Quelle est ton activité préférée ?
  2. Es-tu plutôt du soir ou du matin ?
  3. Quelle est ta recette préférée ?
  4. Pourquoi as-tu ouvert ton blog ?
  5. Quels sont tes projets prioritaires sur ta « to do » liste ?
  6. Quelle est la chose dont tu es la plus fière ?
  7. Quelle est ta couleur préférée ?
  8. Quel est ton plus vilain défaut ?
  9. Tu pars seule sur une île, qu’emportes-tu ?
  10. Y-a-t-il une activité que tu ne pratiques pas et qui te tente ?
  11. Ton vœux le plus important pour 2016 ?

Essais et erreurs

Un petit article pour décomplexer là créatrice qui sommeille en toi, et qui n’ose pas se lancer par peur du ridicule et de l’échec…laisse moi te raconter une histoire….

Il y a quelques temps une amie que nous appellerons L. fait l’acquisition d’une machine à coudre, avec l’envie de s’y mettre et de créer tout un tas de choses. Sa première cousette se passe mal et elle décide de ranger la machine au placard.

Fin?

Que nenni !  Je suis là pour lui montrer, et à toi aussi, que la couture, mais aussi la cuisine, la mode etc etc…ne fonctionnent que par essais et erreurs !

Bien sûr, ce qu’on voit sur les blogs, sur Instagram ce sont de très jolies choses, parfaitement réalisées, avec des finitions à tomber. Mais tu en connais beaucoup toi, des gens qui se sont levés un matin et ont réussi en deux jours à devenir les nouveaux Christian Dior / Alain Ducasse / Anna Wintour sans jamais avoir tenu une aiguille / allumé un four / ouvert un magazine »Elle » ?

Évidemment on a tous cet (te) ami (e) proche, qu’on aime de tout notre coeur, qui réussit tout ce qu’elle entreprend. Moi même j’ai une amie d’enfance qui s’est mise à la couture il y a six mois et qui fait des choses de dingue…le tout en ayant eu trois enfants,  en faisant des travaux dans sa maison et en travaillant comme infirmière de nuit. (Céline, si tu passes par là, sache que je suis ta plus fervente admiratrice ! ). Cependant je suis sûre qu’il lui arrive de se planter, aussi !

Et puis se planter, ça arrive à tout le monde ! Pour preuve, je m’acharne depuis deux jours sur un patron de chaussons pour bébé qui a l’air TROP simple et je ne comprends rien ! Et cette après midi alors que je me lançais dans la confection de housse de coussin, je me suis plantée dans le sens du tissu !

FB_IMG_1456326398081

Un coup de maître !  Je m’en suis rendue compte au moment de l’assemblage final bien sûr,  lorsqu’il était trop tard… mais c’est bien aussi, comme ça,  non?

20160224_160146

Alors que faire?

Se dire que c’est pas grave.

Sur le moment, oui, on a envie de balancer la machine par la fenêtre, de massacrer à coup de ciseaux ce pauvre tissu qui n’a rien demandé, de pigner et de geindre. Personnellement je ne m’en prive pas. Et puis j’arrête là, je ne tente rien d’autre. Parce que même le petit bavoir que tu sais si bien coudre, que tu pourrais réaliser les yeux fermés,  ce jour là, BIM !  Tu vas te planter !

Il faut aussi accepter que la machine a ses humeurs. Si, si. On ne sait pas pourquoi ce jour là, rien ne fonctionne. Et le lendemain, avec le même matériel,  le même tissu, le même patron, ça va rouler. On peut donc dire que la machine a ses humeurs, et qu’il faut faire avec. Sans compter également ses petits dysfonctionnements qui engendre ce « Bzzz » caractéristique du truc qui coince et qui va me saouler…

Respire. Lâche la pression. Laisse la machine dans son coin. Aborde les choses sous un nouvel angle. Personne ne t’en tiendra rigueur.

A moins que tu ne clames sur tous les toits que tu vas réaliser une super beau projet trop bien en deux temps trois mouvements, personne ne viendra voir ce qui se passe sous ton pied de biche, ou le contenu de ta poubelle de couture. Pas besoin donc de trouver des excuses du genre « Ah booooon ?  J’avais dit que je ferai la robe Belladone de chez Deer&Doe ?  Non, tu dois te tromper…surtout que je suis débordée avec toutes les naissances à venir ! »….MOUAIS.

Donc voilà, L., no panic !  Et puis tu sais la blogosphere regorge de couturières pour te venir en aide dans tes projets, et pas pour t’enfoncer. Tu peux puiser des inspirations, être admirative et puis dans un an, deux ans, réussir à ton tour ! Ne lâche rien !

Et comme dirait la talentueuse Créa-bisontine :

decorations-murales-affiche-a4-et-c-est-parfait-dev-10890993-affiche-imparfab429-3d9c8_570x0

Dix petits nègres, Agatha Christie

Cela faisait très longtemps que je n’avais pas lu ce livre. A vrai dire, je connaissais essentiellement la pièce de théâtre, que j’ai vu plusieurs fois jouée par la troupe du Théâtre de l’Arche de Chaumont  (52) lorsque j’étais adolescente.

Il était temps que je me replonge dans les passionnants romans de Mrs Christie. Je ne suis pas particulièrement fan des romans policiers, mais j’adore le style d’écriture de cette auteure… en fait je crois que j’aime bien les auteurs britanniques ! Et cette année, il s’agit du 40ème anniversaire de son décès…

ACH000317231.1338567102.580x580

Revenons à nos moutons. De quoi parle ce livre? D’une étrange invitation, pour 8 hommes et femmes de diverses conditions et fortunes, ainsi que deux employés de maison, à rejoindre l’île des nègres, appartenant à M. O’Nyme. Chacun a reçu une invitation différente… arrivés sur place, personne n’est là pour les accueillir si ce n’est une voix étrange à la fin du dîner, les accusant tour à tour des pires crimes ! Mais que se passe-t-il? Et qui est leur hôte ? 

Un roman court, mais passionnant !

J’ai hâte d’en lire d’autres !

Et toi, tu aimes les romans à suspense? Policiers?

Cadeau de naissance #4

Pour une amie rencontrée via Mademoiselle Dentelle, qui m’a beaucoup aidée et soutenue sur un projet qui me tenait à coeur (et que j’ai réussi à mener à bien en début d’année, mais je t’en reparlerais plus tard…) et qui a très très récemment accueilli un petit garçon avec son mari, j’ai opté pour un cadeau de naissance personnalisé…

Une fois de plus, un protège carnet de santé !

J’espère que ce cadeau leur plaît et leur sera utile !

 

Northanger Abbey, Jane Austen

Ah Jane Austen !  J’adore !

L’ambiance, les robes (oups pardon les toilettes), les moeurs, l’ironie… tout me plaît dans les romans de cette auteure !

J’ai donc découvert « Northanger Abbey » très récemment à l’occasion de voyages en train.

216229

Dans ce roman nous suivons Catherine Morland, jeune femme de 17 ans, partie avec des amis de ses parents en voyage à Bath, lieu très prisé de la bourgeoisie anglaise à cette époque.  Elle y rencontre Henry Tilney et sa soeur. Ceux-ci vont bientôt la convier à venir découvrir Northanger Abbey, leur demeure familiale…

Ce roman fait preuve d’ironie – comme toujours -, joue avec le style du roman et parodie les romans gothiques de l’époque.

C’est un régal !

Et toi, tu aimes Jane Austen et les robes à crinoline ?

Séance de cinéma : J’avancerai vers toi avec les yeux d’un sourd

Une amie m’a proposé de l’accompagner à l’avant première au Lux du film « J’avancerai vers toi avec  les yeux d’un sourd » réalisé par Laetitia Carton. La réalisatrice devait être présente mais est restée coincée dans le train…

244052.jpg-r_215_290-f_jpg-q_x-xxyxx

Il s’agit d’un documentaire hommage. La réalisatrice réalisé ce film pour son ami Vincent, décédé dix ans auparavant. Vincent était sourd et a initié Laetitia Carton à la langue des signes. Elle a choisi de lui donner des nouvelles de sa culture et du « monde »des sourds.

De nombreux sourds étaient présents au cinéma ce soir là. Cela m’à surprise car il s’agit effectivement de personnes, d’une communauté que l’on ne voit pas, qui est très discrète dans la vie de tous les jours. J’ai appris énormément de choses que j’ignorais sur les normes qui ont été et qui sont encore imposées aux personnes sourdes. Ce documentaire met aussi en avant la grande difficulté pour les personnes sourdes d’être scolarisees, de faire des études, puis de s’insérer dans le monde du travail.

Quant à la Langue des Signes Français (LSF), je rêverais personnellement de l’apprendre. Mais il n’est pas simple de trouver un cours, et c’est très cher. Mais quelle richesse, cette langue ! Elle relève du théâtre, du mime, et de la précision.

Un documentaire très riche ! Ajoutons, pour les entendants, la superbe BO de Camille et pour tous chanson et théâtre sourds…magique.

« Qu’importe la surdité de l’oreille quand l’esprit entend ? La seule surdité, la vrai surdité, la surdité incurable, c’est celle de l’intelligence » Victor Hugo.